À propos de nous

L’expérience le prouve : la vaste majorité des jeunes que l’on encadre à la suite d’un délit deviennent de meilleurs citoyens, et parfois même des modèles dans leur famille et dans leur communauté. C’est dans la foulée de ce modèle d’intégration sociale – propre au Québec – que nous avons créé, en 1979, la Fondation québécoise pour les jeunes contrevenants (FQJC), également connue sous le nom de Fondation de la deuxième chance.

Faciliter la réinsertion sociale des jeunes
Nos diverses actions ont contribué à ce qu’un grand nombre de jeunes renoncent à leur conduite délinquante, renouent des liens avec leur famille, retournent aux études, réintègrent le marché du travail et apportent une contribution active à la société. Notre cible : les jeunes du Québec âgés de plus de 12 ans ayant commis un délit nécessitant l’intervention du système judiciaire ou d’un centre jeunesse.

Soutenir le travail des intervenants et des chercheurs
Nos initiatives soutiennent également les intervenants du Québec œuvrant auprès des jeunes contrevenants. Nous reconnaissons l’excellence de ces hommes et de ces femmes dont l’engagement n’a d’égale que leur passion. De plus, nous appuyons la recherche pour mieux comprendre la délinquance juvénile.

Passez à l’action vous aussi !
Vous croyez en l’intégration plutôt qu’en l’exclusion, en la réhabilitation plutôt qu’en l’enfermement sans traitement ? Si vous favorisez notre approche et estimez que le potentiel de réussite de nos jeunes représente un bon investissement, faites un don ou participez à nos événements-bénéfices.

22/11/2017 - Une activité moto (Poker-Run) le 15 juillet
En mémoire de Monsieur Roger Bernard, gouverneur de la FQJC et membr ... Lire la suite

08/06/2017 - Les résultats du tirage 2017
Le tirage a été fait sous la surveillance et la vérifi ... Lire la suite

13/06/2017 - Prolongation pour soumettre des candidatures dans le cadr ...
LE 16 OCTOBRE 2017 EST LA NOUVELLE DATE LIMITE POUR :   Soume ... Lire la suite
Toutes les nouvelles ο Tous les événements
c’est-à-dire
Les clubs Richelieu